Moutons Dorper

Histoire des moutons Dorper

Entre 1930 et 1940, les moutons Dorper ont été créés par croisement à partir des races

Dorset Horn (race anglaise à viande) et Blackhead Persian (race de mouton de Somalie). Il s’agissait à l’époque de créer et d’élever une race à viande susceptible de s’adapter à des régions très sèches et désertiques, résultat qui a été atteint avec succès. A l’heure actuelle, les Dorper sont la deuxième race de moutons la plus répandue en Afrique du Sud. Dans l’intervalle, ils sont répandus dans le monde entier et ont une également une excellente adaptabilité aux régions froides.

Le nom du mouton Dorper provient de la première syllabe du nom des deux races d‘origine (Dorset Horn et Blackhead Persian).

Des bêtes ont été importées en Suisse par 6 éleveurs en l’an 2000. Daniel Mosimann (père de Samuel Mosimann) faisait également partie du lot. Près de 60 bêtes réparties sur un rayon de plus de   1’000 km ont été rassemblées en Afrique du Sud, pour permettre l’importation d’ovins avec une diversité de gènes satisfaisante.

 

Aux dires de Daniel Mosimann „Ca a été une période  entrecoupée d‘intervalles d’espoir et d’anxiété qui s’est terminée au moment où les bêtes ont pu enfin sortir de quarantaine à la suite d’une planification et d’investissements financiers sur une longue durée. A l’époque, j’ai été particulièrement soulagé de constater que tout s’était bien passé“, a-t-il d’ailleurs ajouté.

Pourquoi précisément des moutons Dorper?

Les moutons Dorper sont très peu exigeants et possèdent une bonne efficacité alimentaire. En raison de leur sang africain, les bêtes présentent une excellente résistance à la chaleur et aux insectes. Ils n’ont pas une toison normale, mais un mélange de poils et de laine qu’ils perdent en été. Voilà pourquoi, une tonte des moutons n’est pas nécessaire. Leur viande est de grande qualité et pauvre en matières grasses, ce qui réduit au minimum le „goût de mouton“ peu apprécié en bouche. La teneur en viande maigre est de 64%, alors que la teneur en matières grasses atteint à peine 20%.

Les Dorper sont paisibles par nature et pas trop peureux, ce qui facilite beaucoup leur élevage.

 

Autres particularités des moutons Dorper :

  • une excellente fécondité (moyenne de 1,8 agneau par naissance)

  • un taux de survie élevée et une très bonne vitalité juvénile des agneaux

  • des rendements laitiers excellents

  • possibilité d’avoir 3 agnelages sur 2 ans

  • premier agnelage déjà possible avec des brebis d’un an

  • un animal très peu exigeant quant à la qualité de l’herbe et du fourrage

  • stature: bêtes d’une constitution svelte qui leur donne une allure élégante et gracieuse

  • poids des béliers: 100-130 kg

  • poids des brebis: 80-100 kg

  • en raison de ces particularités, ces moutons sont des bêtes de ferme et d’élevage appréciés, mais également des animaux de compagnie très prisés

But de l‘élevage

Il importe de conserver un rendement de viande élevé sur les moutons Dorper. Il faut également stimuler la capacité de l’animal à perdre sa toison constituée de poils de laine ainsi que la longévité et la fertilité de la race.

Dorper sur l'alpe
Samuel Mosimann gère un alpage dans le Sefinental. C'est une image extrêmement satisfaisante que d'observer les animaux dans les montagnes, comment ils ajustent leurs phases de repos, leur comportement alimentaire, leurs abris en cas de pluie, de neige ou de chaleur par leur propre instinct et s'organisent.

C'est une véritable joie chaque année lorsque nous sommes autorisés à ramener chez nous ces animaux forts mentalement et physiquement. Cet élevage permet également de produire une nourriture de très haute qualité, comme la viande d'agneau ou la viande un peu plus mature des animaux mères.

 

© 2021 Samuel Mosimann

Samuel Mosimann

Garbeweg 2

3114 Wichtrach

Switzerland

+41 79 933 94 27

normplay@bluewin.ch

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now